Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Oct

John Williams sur E.T. (1982)

Publié par Patrick  - Catégories :  #L'humeur musicale du moment, #Williams

John Williams sur E.T. (1982)

Il était une fois... Dans le monde de Steven Spielberg, un enfant qui rencontrait un extra-terrestre qui pour une fois, même si ça c'était déjà produit (voir, entre autres,  le film "Le jour où la terre s'arrêta" de Robert Wise en 1951) n'était pas un monstre sanguinaire mais au contraire un être doué de sensibilité et de beaucoup de sentiments proches des notres que nous pourrions assimiler à de l'amour ou du moins un attachement profond envers des êtres pourtant si différents. C'était en 1982 et, 20 ans plus tard, l'engouement est le même que ce soit pour le film qui est devenu un véritable chef-d'oeuvre mais aussi pour cette musique qui conserve cette force émotive à l'épreuve des âges, des décennies qui se succèdent et qui ne viellissent pas. Ce film que l'on peut faire voir sans difficulté à nos enfants, aujourd'hui, parce que le message véhiculé est universel et intemporel.

La musique est, pour moi, l'une de leurs meilleures collaborations (Spielberg / Williams) même s'il est dur d'en extraire une (Voir aussi leur travail sur "Jurassic park"). Dès le début et le titre "Far From Home / E.T. Alone", on sent la terreur qui envahit cet être venu d'ailleurs et qui aurait dû repartir avec les siens, cette peur de l'inconnu (les humains). Cette peur qui guide E.T. vers la maison d'Eliott. Elliot qui deviendra son ami. Tout est déja résumé dans ce titre : la déception d'être abandonnée puis la peur d'être attrapé, la solitude soudaine et pour finir la recherche d'un endroit paisible ou se cacher au mileu de ces lumières de la ville. Et c'est aussi cette même décision qui mèneront ces hommes "inquiétants" bien décidés à traquer la "bête". Le film est en fait une histoire forte d'union de deux êtres disparates et une course contre la montre pour que ce nouvel ami d'Elliot puisse rejoindre les siens. Cette fois la menace ne vient pas d'en haut mais semble venir de nos concitoyens. Et les titres "The begining of a friendship" et "E.T. is dying" ont cette puissance émotionnelle qui souligne bien cette union (voire cette connexion) de ces deux êtres devenus inséparables. Un film qui peut se revoir des années après et une musique qui s'apprécie encore à chaque nouvelle écoute parce que encore une fois John Williams a su nous parler à nous mélomanes cinéphiles en nous donnant le meilleur. Et le meilleur ne peut que se bonifier au fil des âges.

 

 

Track listing

 

1. Main Titles

2. Far From Home / E.T. Alone

3. Bait For E.T.

4. Meeting E.T.

5. E.T.'s New Home

6. The Beginning Of A Friendship

7. Toys

8. I'm Keeping Him

9. E.T.'s Powers

10. E.T. And Elliott Get Drunk

11. Frogs

12. At Home

13. The Magic Of Halloween

14. Sending The Signal

15. Searching For E.T.

16. Invading Elliott's House

17. E.T. Is Dying

18. Losing E.T.

19. E.T. Is Alive

20. Escape / Chase / Saying Goodbye

21. End Credits

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Des infos, des avis, des cycles mais aussi des biographies, des filmographies sur les maestro du 7ème art. Le tout en musique.