Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Vladimir Cosma sur Alexandre le Bienheureux (1967)

Vladimir Cosma sur Alexandre le Bienheureux (1967)

En 1967 Yves Robert réunit autour de Philippe Noiret une distribution de qualité avec entre autres, Françoise Brion, Marlène Jobert, Jean Carmet, Paul Le Person ou encore Pierre Richard pour nous conter cette histoire de ce malheureux Alexandre (Génial Philippe Noiret) qu'une femme méprisable (Françoise Brion) n'a épousé que pour les 120 hectares qu'il possède. Lorsque celle-ci décède dans un accident de voiture pour ce pauvre homme qui n'a jamais osé répondre à La Grande c'est enfin la libération. Fini les travaux forcés, les reproches incessants de cette femme acariatre. C'est le début d'un long moment de liberté, de faineantise, de refus de ne faire quoi que ce soit, de vivre comme bon lui semble. A devenir Alexandre le Bienheureux accompagné de son chien.

Le film est mis en musique par vladimir Cosma qui signe là sa première musique pour un film et c'est Yves Robert qui lui met un peu "le pied à l'étrier". Ensuite l'histoire s'écrit avec cette collaboration qui durera plus de vingt ans avec des succès communs tels que "Le grand blond avec une chaussure noire (1972)",  "Salut l'artiste (1973)" ou bien encore "le bal des casse-pieds (1991)".

Pour ce film Vladimir Cosma a composé un très beau thème qui évoque cette liberté et aussi cette union - forte -  avec son compagnon à 4 pattes. Ce thème sera chanté au début du film par Isabelle Aubret et relate donc cette relation entre le chien et son maitre. Une chanson qui est en quelques sortes une ode à un ami canin. Ce thème sera - comme ça deviendra son habitude - décliné en plusieurs orchestrations et qui illustre dans un premier temps le rapport d'Alexandre avec la nature puis deviendra la liberté enfin trouvée lorsque de retour de l'enterrement il raye toutes les tâches qu'il aurait dû faire et se met à écrire ses plans futurs à savoir dormir. Cette orchestration est la plus belle du film avec une version symphonique qui va crescendo pour arriver à un déploiement des cordes qui donne au morceau une ampleur au même titre que cette paix enfin retrouvée  du personnage. Autre variation du thème, à la guitare et qui évoquera l'interet d'Agathe (La belle Marlène Jobert) pour Alexandre. Autre thème très présent représente le chien avec une légèreté comme si le compositeur avait voulu "imiter" le pas de celui-ci. Une B.O. très agréable à écouter car accessible et surtout une mélodie entêtante dans le bon sens du terme.

 

 

 

Le détail du disque (B.O couplée avec celle de "Clérambard")

1. Alexandre le bienheureux (01:46)

2. Thème du chien (02:56)

3. Le Repos d'Alexandre (01:59)

4. Viens, le chien ! (01:12)

5. Les Travaux d'Alexandre (02:18)

6. Le Ciel, la terre et l'eau (02:28)

(Vladimir Cosma - F. Lemarque); chanté par Isabelle Aubret

7. L'Homme et son chien (02:25)

8. Les Tournesols (01:30)

9. La Sieste (02:00)

10. Les Vacances d'Alexandre (02:07)

11. Attaque villageoise (02:07)

12. En congé pour la vie (00:43)

13. La Belle Agathe (01:40)

14. Au Billiard du café (02:39)

15. Les Oiseaux poétiques (02:00)

16. Jerk campagnard (01:24)

17. L'Armoire aux lapins (00:52)

18. La Noce en fuite (03:02)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article