Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Penance & Ave Maria Guarani from "Mission" par Ennio Morricone"

Le cycle:  Ennio Morricone

Mission

Le professionnel

La pochette de l'album.

La pochette de l'album.

Robert De Niro s'est toujours beaucoup investi dans ses rôles et celui-ci en est encore un exemple vibrant. Il suffit de voir la scène du repentir où il s'est infligé cette sentence qui consiste à s'attacher ce sac immensément plus lourd que lui et qui contient tout ce qu'il était avant (Un mercenaire et un marchand d'esclave) et qu'il traine sur une très longue distance pour parvenir au bout de son périple à la transformation de sa personnalité qui va le conduire à un endroit et surtout à un état d'esprit qu'il n'aurait pu soupconner. Il sera l'exemple de ce que l'on peut faire au nom de la foi, de l'amour et du don de soi. Il est le personnage dont le changement (l'évolution vers un meilleur) est le plus significatif, le plus impressionnant passant d'un personnage détestable au possible à un homme capable de tout pour sauver ce peuple Guarani. A ses côté, Jeremy Irons est tout aussi impressionnant incarnant ce Jésuite qui ne croit qu'en en deux choses choses : L'amour et la foi. "Si la force prime le droit, l'amour n'a rien à faire dans ce monde [...Mais je ne suis pas fait pour vivre dans ce monde là, Rodrigo". Ces deux Jésuites feront tout ce qui est humainement possible pour sauver ce peuple que l'Eglise a voulu convertir au catholicisme, l'extirpant de cette jungle où il vivait puis l'abandonnant aux barbares Portuguais et Espagnols lorsqu'ils sont devenus trop indépendants, trop riches. Si l'un garde cette foi et refusera tout affrontement direct, l'autre se servira de ce qu'il était avant pour le bien, cette fois. "Mission" est plus qu'un film, c'est une invitation au voyage. Un voyage dans des paysages somptueux mais aussi un voyage initiatique à la découverte d'un peuple. Les scènes fortes sont nombreuses dans cette oeuvre, et, si la scène précitée en fait partie, comment ne pas parler de celle où Jeremy Irons va essayer de convaincre les Guarani de l'accepter (alors qu'un Jésuite est mort peu de temps avant) avec comme seule arme, un haut bois. Et que dire des dernières scènes qui, accompagnées des chants et de la très belle musique du maestro finit de nous émouvoir. Si le film est une oeuvre à part , la musique fait partie de ce qu'Ennio Morricone (ici en collaboration avec le groupe Incantation a fait de mieux comme dans les morceaux soulignant la beautés des décors naturels "On earth as it is in Heaven", "Gabriel's oboe",  des scènes de suspens où il utlise un minimum d'instruments (Des perscussions, quelques cordes et des flûtes) pour des titres comme "Alone", "Guarani" nous faisant pénétrer dans cette jungle où les affrontements finaux seront violents. Mais il y aussi ces chants "Ave Maria Guarani', "Te Deum Guarani' ou celui qui clôture le film, "Misere", qui ont une véritable dimension religieuse où l'intensité et la beauté en émanent. Un film et une musique magnifiques que je ne saurais que vous conseiller. 

Titre : Mission

Année : 1986

Compositeur : Ennio Morricone

1.     On Earth As It Is In Heaven (03:48) 
2.     Falls (01:53) 
3.     Gabriel's Oboe (02:12) 
4.     Ave Maria Guarani (02:48) 
5.     Brothers (01:30) 
6.     Carlotta (01:19) 
7.     Vita Nostra (01:52) 
8.     Climb (01:35) 
9.     Remorse (02:46) 
10.     Penance (04:00) 
11.     The Mission (02:47) 
12.     River (01:57) 
13.     Gabriel's Oboe (02:38) 
14.     Te Deum Guarani (00:46) 
15.     Refusal (03:28) 
16.     Asuncion (01:25) 
17.     Alone (04:18) 
18.     Guarani (03:54) 
19.     The Sword (01:58) 
20.     Miserere (00:59) 

Penance

Ave Maria Guarani.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article