Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Roger Hanin est mort

Il fut un temps qui me paraissait pas si vieux, jusqu'à hier, où la vaisselle terminée rapidement, le café chaud déjà servi et la lumière éteinte je me régalais devant un nouvel épisode de la série "Navarro",  qui fit les grandes heures de TF1, le Jeudi. Ca ne me paraissait pas si vieux le temps où je profitais de chaque épisode avec ses repères (La scène de la fin, toujours chez lui ,avec son verre de Whisky,  racontant sa journée à sa fille , les réunions d'enquête au bar que tenait Catherine Allegret avec les photos des cadavres) , sa musique signée Jannick Top et Serge Pérathoner , ses acteurs (dont Daniel Rialet qui nous avait déjà quitté en 2006)  et le commissaire, qui décrochait, durant les génériques, en disant "Navarro, j'écoute !" avec sa voix rauque. Cette voix et  cette imposante personnalité rassurante, protectrice, c'était lui, le boss,  Roger Hanin. Ca ne me paraissait pas si loin et pourtant, quelques années plus tard, c'est à l'age de 89 ans que Roger (Navarro) Hanin nous quitte. Tout ce temps déjà. 

Roger Hanin, était aussi cette voix sur la musique de Vladimir Cosma pour son film autobiographique "Soleil", hommage à sa mère. Un film très émouvant et sobre.

Mais j'ai aussi le souvenir d'un film qui m'avait marqué par son sujet et la violence pour mieux dénoncer le climat de l'époque, c'était "Train d'enfer". Un long métrage qu'il réalisa en 1985 et qui ne peut pas laisser insensible.   Michel Legrand en avait composé la musique.

Roger Hanin c'était une collaboration fidèle avec un réalisateur, Alexandre Arcady,  alors me reviennent des films comme "Le coup de sirocco" en 1979, où l'on voit un  jeune acteur du nom de Patrick Bruel, "Le grand carnaval", "Dernier été à Tanger". Mais c'est surtout le film "Le grand pardon" et le générique de Serge Franklin dont  je me repassais en boucle le 45t. Un de ses meilleurs rôles pour un film efficace avec une distribution de rêve. Une sorte de Parrain à la française.

Roger Hanin a eu aussi un début de carrière avec les plus grand réalisateurs, Bernard Borderie (lorsqu'il reprend le rôle "du gorille" après Lino Ventura) dans "La valse du Gorille" en 1959, Luchino visconti pour le film"Rocco et ses frères" en 1960, Gilles Grangier (donnant la réplique à Jean Gabin) pour "Le désordre et la nuit en 1958. et puis il y a bien sûr ces films pour Claude Chabrol où il incarne "Le tigre"  mais aussi un espion dans "Marie-Chantal contre le docteur Kha". 

 

Et Roger Hanin, c'était aussi la trilogie Marseillaise où il incarne un César convaincant, sous la houlette de Nicolas Ribowski, en 2000. On doit la musique à Vladimir Cosma.

C'était tout ça Roger Hanin, une force tranquille, un monstre sacré. Un artiste de qualité et un homme que j'imagine bon. Un grand monsieur vient de nous quitter. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article