Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

1999 : James Horner sur "L'homme bicentenaire"

Au milieu de la collaboration de Chris Columbus et John Williams (dont "Maman, j'ai raté l'avion" et "Harry Potter à l'école des sorciers"), nous trouvons ce seul film où le réalisateur et James Horner ont travaillé ensemble. Ce beau film sur un robot android qui veut devenir humain est une oeuvre empreinte de beaucoup d'émotions et Robin Williams y est, évidemment dirais-je, pour beaucoup. A voir la bande annonce, on ne s'imagine pas un  film si émouvant, je dois avouer d'ailleurs que je m'attendais plus à voir une comédie et à la place, j'ai visionné un film beaucoup plus profond, plus intense que prévu et, je ne le regrette pas du tout.  Basé sur... 200 ans de sa vie de robot, cet android sert les humains (en particulier cette famille incarnée par Sam Neill et Embeth Davidtz) mais devient, contre toutes attentes, doué de sentiments. Il s'attache alors de plus en plus à ses propriétaires et souhaite comprendre l'âme humaine et devenir plus humain au fil du temps. Les humains passent, partent, les familles se succèdent et son acharnement perdure... Robin Williams, encore une fois, n'a pas besoin d'en faire beaucoup pour nous faire rire puis  émouvoir. La musique a donc été confiée à James Horner qui venait de faire "Mon ami Joe" et qui fera , l'année suivante, "En pleine tempête" (Je ne parle que des longs). Pour ce score, le compositeur a créé une musique sans les grandes envolées lyriques que nous lui connaissons mais nous a offert une bande originale avec beaucoup de titres délicats, émouvants, n'abordant que rarement la partie comédie et ne retenant que ce besoin de reconnaissance humaine qui motivera toute sa vie le robot. Une très belle partition qui ne peut laisser de glace comme ces titres "A gift for little miss",  "The Wedding", "Petition denied" ou encore "The gift of mortality". Un titre possède bien la "patte" Horner c'est le générique très dynamique avec ces sons évocants la construction à la chaine. Et pour terminer il y a cette chanson écrite avec Will Jenning "Then You Look at Me" et  chantée par Céline Dion, deux ans après "Titanic". Une B.O. qui vaut largement le détour même si elle ne fait pas partie des grands "classiques" du compositeur.

La bande annonce

La musique

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article