Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Jurassic park de John Williams (1993)

Il y a deux ans exactement, je débutais mon blog en parlant d'une musique de John Williams : "Jurassic Park". En relisant ce tout premier article, je me suis dit que ça méritait un peu mieux que ça. Alors j'ai décidé,  pour l'occasion,  de vous livrer une deuxième version.

John Williams est l'un des derniers grands compositeurs Hollywoodiens à l'image d'un Alfred Newman, Jerry Goldsmith, Miklos Rozsa ou encore Max Steiner. Sa carrière pourrait se résumer à quelques titres évocateurs tels "Star Wars", "Harry Potter", "Indiana Jones" ou bien "Superman". Mais il y a aussi une collaboration qui fait partie de celles qui ont duré le plus longtemps et qui continue. C'est l'exemple évident de ce que l'un (Williams) peut apporter à l'autre (Spielberg) et surtout à nous, le public, qui ressortons toujours gagnant. De cette belle association est né (entre autres) un film que j'apprécie beaucoup, c'est "Jurassic Park". D'après une nouvelle de Michael Crichton, ce long-métrage, de 1993, met en scène un scientifique (Excellent Richard Attenborough) qui recrée des dinosaures grâce à des manipulations ADN. Pensant pouvoir contrôler ses créations, il décide d'ouvrir un parc  pour  partager sa découverte, plutôt sa dangereuse folie. Afin de réaliser son rêve, il essaie d'obtenir de certains de ses confrères scientifiques et des futurs investisseurs l'acceptation de ce  projet insensé en les conviant à une visite. Mais l'un de ses employés a en tête une vengeance qu'il mettra à execution lors de cette visite. Ce long métrage est un concentré d'action, de suspens et d'émotion. Ce qui le rend encore plus intéressant en plus des effets spéciaux impressionnants, dont la création des dinosaures, c'est une certaine reflexion sur le pouvoir de la science et des dérives qui en découlent parfois. Et, avec le recul, on s'en rend encore plus compte, il y a une distribution de qualité avec aussi Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum et Samuel L. Jackson.

Cette nouvelle B.O. de John Williams réunit donc comme le film une large palette d'émotions. Sa musique est, comme beaucoup de ses précédentes oeuvres, ample dans son traitement. Il y a beaucoup de titres où sont utilisés les cuivres, ce qui donne un côté épique qui pourrait d'ailleurs - presque -  caractériser la carrière du compositeur dans son ensemble. On sent très largement la présence d'un grand orchestre qui donne cette impression de grandeur, de majestuosité, comme le thème principal, entendu principalement dans "Theme from Jurassic park" et "Journey to the island",  qui est pour moi l'un  de ceux figurant en tête de liste de mes thèmes préférés. Dans cet album d'une durée d'1h10, il y a aussi de nombreux morceaux de suspens tel que cet excellent et évolutif "Incident at isla nublar", ou bien "High-wire stunts", "The raptor attack" . Il y a aussi des titres plus calmes "My friend, the bracchiosaurus". Bref, vous ne pouvez pas vous ennuyer dans ce disque qui plaira bien sûr aux inconditionnels du genre mais aussi qui reste très facile d'écoute. Et maintenant que vous avez écouté l'album, il ne vous reste plus qu'à revoir le film qui fait partie des réussites du duo (Williams/Spielberg).

Voici en exemple l'impressionnant "Journey to the island" où l'on entend un mouvement de violons à 4mn19 que l'on croirait tout droit sorti de cette autre musique de légende , "E.T."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article