Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

"La glace et le ciel" de Cyrille Aufort

Ce documentaire de Luc Jacquet est sorti ce Mercredi.

Synopsis : Luc Jacquet met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire d’une vie extraordinaire de science et d’aventure, consacrée à percer au plus profond des glaces de l’Antarctique les secrets bien gardés du climat.

Cyrille Aufort a commencé sa carrière en composant pour le théatre, des court-métrages, des films d'animation. Son premier film, en 2006, pour le cinéma fut "9A" réalisé par Reza Rezai et "Hell" de Bruno Chiche. Entre 2009 et 2010, il a composé pour Vincenzo Natali (Splice), Jacques Perrin et Eric Deroo (L'empire du milieu) ou encore Yann Samuel (L'âge de raison). En 2011, il compose la musique d'"Ombline" de Stéphane Cazes, lauréat du prix Cannes Ecrans Junior  2012. Il est également nominé pour le prix "France Musique" - SACEM" 2011, récompensant chaque année les meilleurs auteurs de musique de films. Il co-compose, avec Gabriel Yared,  "A Royal affair" de Nikolaj Arcel  puis signe en 2014 la musique de 'Farafin Ko", un documentaire réalisé par Vincent Schmitt et  Chloé-Aïcha Boro. Et enfin l'année dernière, vous avez pu entendre sa musique dans le film "Un homme idéal" de Yann Gozlan.

 

Lorsque Luc m’a présenté son projet, le montage image venait à peine de commencer. Il m’avait envoyé une séquence d’une dizaine de minutes où se mêlaient des images d’archives de Claude Lorius et des plans de pure fiction tournés en Antarctique. Très tôt, je lui ai envoyé des maquettes, certaines étaient mélodiques, d’autres avaient un caractère beaucoup plus atmosphérique. Suite aux conversations que nous avions de la description qu’il faisait de ces aventuriers de la science dont je ne connaissais rien, j’ai alimenté une base de musiques,qui très vite a contenu une bonne trentaine de minutes. Au fil du temps, certaines musiques sont restées, d’autres non. Cette base musicale m’a servi jusqu’à la fin du projet.

Propos du compositeur

Lorsque vous prenez cet album de 50 minutes riche de très belles mélodies, de musiques constituées d'évolutions et de choeurs et de titres plus rapides, vous pouvez être sûr de faire le bon choix. Le choix d'une musique classique qui convoque un bel orchestre, le Philarmonia Orchestra de Londres, avec des solistes très doués tels Thimothy Walden et son violoncelle. Une musique philarmonique ample et intimiste à la fois. Il suffit d'écouter le titre "L'année géophysique internationale" pour constater à quel point la musique, qui est un mélange de cordes rapides et de choeurs,  est puissante et donne le style général de l'album.

On retrouve dans ce score la beauté et la magie des lieux dans les  morceaux  que sont  "Il était une fois un jardin", "Arrivée en Antarctique", ou encore dans le magnifique titre "Cristaux" où nous avons l'impression de les entendre vraiment. Et l'un des titres les plus mélancoliques pourrait être "Adieu Charcot" mais de tous ces titres, aucun n'est empreint de tristesse.

« Epopée, héroïsme » étaient des mots qui revenaient souvent dans la bouche de Luc pour décrire les aventures de Claude. J’ai gardé en tête ces adjectifs sur des séquences comme le forage au dôme C ou encore l’arrivée à Vostok.

Propos du compositeur

En écoutant ce titre "Forage Dôme C" nous avons vraiment ce sentiment d'épopée, d'enjeux importants qui se jouent depuis des années. Il y a maintenant urgence et la musique est là pour nous le rappeler : Cyrille Aufort utilise le violoncelle un peu de la même façon qu'Armand Amar l'avait fait dans "Amen". L'arrivée des choeurs au beau milieu du morceau "Vostok" lui donne une intensité supplémentaire et "Forage Vostok" est dans le même esprit que le premier précité, le mot "héroïsme" prend tout son sens.

La B.O. se conclut en douceur avec le titre "Thème de la glace et le ciel" et nous n'avons qu'une envie : courir voir le film car le compositeur a réussi à nous emmener très loin avec ce score où il a su parfaitement doser la sensibilté pour avoir un ensemble subtil avec un savant  mélange des rythmes et des atmosphères qui font de cette musique une vraie fraicheur venue d'un autre continent. 

"La glace et le ciel" de Cyrille Aufort

Track list et Musiciens

01. Il était unefois un jardin 4’24
02. Premier départ 2’34
03. L’annéegéophysiqueinternationale 1’52
04. ArrivéeenAntarctique 1’46
05. Au revoir et àdans 1 an 2’32
06. Il faut survivre 2’34
07. Les cristaux 3’02
08. AdieuCharcot 2’22
09. Victoria Land 1’48
10. Le thermomètreisotopique 1’51
11. Eurêka 2’34
12. Cicatrices sanglantes 1’52
13. Des résultats prometteurs 1’46
14. ForageDômeC 2’38
15. Vostok 2’41
16. ForageVostok 3’08
17. Nousmodifions le climat 3‘22
18. Souvenirs 2’31
19. ITV 2’12
20. ThèmedelaGlaceet leCiel 3’40

 

Musiqueoriginalearrangée,orchestrée& dirigée par CyrilleAufort
Orchestre: PhilharmoniaOrchestra(Londres)
Coordinateur Orchestre: Paul Talkington
Premier Violon: Zsolt-TihamérVisontay
Violoncelle Solo: TimothyWalden
Flûte: JuneScott
Supervision musicale:VardaKakon

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article