Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

"Elements" de Ludovico Einaudi

"Elements" de Ludovico Einaudi

Ludovico Einaudi est un compositeur Italien né à Turin le 23 Novembre 1955. Il est connu pour avoir fait les scores de "Un delitto impossible" d'Antonello Grimaldi (2001) , "Le prix du désir" réalisé en 2004 par Roberto Andò ou encore "This is England" de Shane Meadows en 2006. Il y a aussi le film à succès "Intouchables" et plus récemment son nom est apparu au générique de "Samba" l'année dernière, tous deux réalisés par Olivier Nakache et Eric Toledano. Lorsqu'il n'est pas crédité en tant que compositeur, il apparaît sur les bandes originales de "Aprile", "Insidious" ou bien encore "Mommy".

A côté de sa carrière pour le cinéma, Ludovic Einaudi écrit des albums hors musique de film. Après entre autres, "NIGHTBOOK" et "IN A TIME LAPSE", le compositeur a écrit un nouvel album qui s'appelle "ELEMENTS". Loin des images, le compositeur nous convoque à un instant de détente, de repos, d'harmonie musicale. Il ne faut pas chercher un style où ranger ce disque car il est inclassable et c'est tant mieux. Avec des claviers et des cordes, principalement, le compositeur nous offre de très beaux morceaux qui savent nous toucher rapidement grâce à leur délicatesse et leur légèreté. J'aime beaucoup les morceaux "Petricor" et "Elements" où dans un style lent et un autre plus soutenu, plus rapide, le compositeur ajoute les instruments au fur et à mesure créant une évolution où ils se  rejoignent jusqu'à une belle explosion musicale. Et puis il y a des titres doux qui nous apaisent telle une caresse qui vient nous rassurer ("Song for Gavin"). Il y a aussi un titre plus sombre qui vient nous rappeler que Ludovic Einaudi fait aussi de la musique de film, de la bonne (Whirling Winds). Sans impératif de temps ou de style, Ludovico Einaudi a pu construire ses titres en leur laissant le temps de s'exprimer et nous, de nous délecter de cette musique qui réunit plein de styles, plein de tempos où chaque titre réinvente l'univers du compositeur, hors sentiers battus. Mais après tout, pourquoi vouloir à tout prix chercher une étiquette à ces oeuvres, lorsque c'est beau, lorsque nous ressentons ces sentiments que seule la musique peut déclencher.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article