Synopsis : Maxime, un vagabond timide et simplet, fait la connaissance de Fabien, un jeune homme extraverti porté sur la bière et les femmes. Très vite les deux hommes se prennent en sympathie. Ils errent alors ensemble sur les routes. Cependant, le comportement de Fabien a une fâcheuse manie à leur attirer des ennuis. Il lui faudra tant bien que mal compter sur Maxime qui, ayant trouvé au bord du chemin une panoplie passablement éculée de Zorro, a tendance à se prendre pour un justicier. Au détour d'un virage, ils rencontrent Cathy, une jeune femme dont la voiture est en panne et lui viennent en aide. Pour les remercier, celle-ci invite les deux garçons à venir prendre un verre chez elle. Rapidement, le charme et la personnalité de Cathy vont les séduire. Un triangle amoureux s’installe. En dépit de son aspect sauvage, l'héroïsme et la bravoure de Maxime ont quelque chose d’enfantin. Cathy est belle, spontanée, impulsive, mais son comportement puéril dénote par son inconséquence. Derrière son masque de bouffon, Fabien semble quant à lui aussi perdu que ses deux acolytes.

Le 12 Avril sortira la bande originale d'un film indépendant "L'enterrement de Diego De La Vega" réalisé par Rémi Mouret, avec Bruno Detante, François Beaubreuil et Tamara Vittoz.  La musique est signée Nicolas Drey. C'est le premier long métrage du réalisateur et du compositeur mais ils sont riches de 12 ans de collaboration (courts métrages, programmes courts, clips etc..). Pour ce premier long, le compositeur a créé une musique sans artifice avec juste ce qu'il faut pour placer le décor (Une route au milieu de nulle part) , indiquer un style (Le western) et donner des indications sur les personnages (Un peu paumés), tout ça avec ses guitares sèches et électriques. Il y a aussi des choeurs comme dans ce très beau morceau "Toi, mon héros". qui d'ailleurs sera repris en fin de disque dans une version orchestrale qui donnent une autre lecture de ce thème et le rend encore plus beau. "Désillusion" est aussi de cette trempe, ce titre est particulièrement émouvant, un joli moment musical. Il y a aussi donc ce style Western avec, par exemple, l'excellent titre "Le justicier masqué" qui permet d'imaginer aisément un cavalier qui débarque pour sauver la veuve et l'orphelin et qui chevauche à vive allure dans ce désert aride qui s'étend à perte de vue. La musique sait aussi se faire plus douce "Ovis Aries au bord de l'eau" ou bien plus sensuelle "Rodeo sensuel" avec à nouveau des choeurs.  Ce trio de personnages est lié par l'amitié, c'est que raconte "Amitié et gorge sèche" sous la forme d'une ballade très agréable, très rafraichissante malgré l'ambiance générale plutôt chaude. Puis je reviens alors sur la version orchestrale, le seul morceau orchestral qui finit si bien un album de très bonne qualité. C'est le premier score édité de Nicolas Drey mais je suis sûr déjà que je serai l'un des premiers à écouter le suivant car j'ai découvert une musique que j'aime beaucoup avec ce qu'il faut d'émotions, de douceurs, bref de plaisir musical. Dès le 12 Avril donc , je vous invite à écouter cette bande originale qui vous fera voyager, un de ces voyages qu'il ne faut pas louper. Un compositeur à suivre. 

Track list :

1 Ainsi commence...Une journée ordinaire
2 Roue libre
3 Toi, mon héros
4 Amitié et gorge sèche
5 Le justicier masqué
6 Ovis Aries au bord de l'eau
7 Rodéo sensuel
8 Elle et eux
9 Equilibre et sentiments
10 Elle part
11 Désillusion
12 Toi, Mon Héros (Version Orchestrale)

L'enterrement de Diego de La Vega de Nicolas Drey
Retour à l'accueil