Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecoutez, découvrez...

Flashback

Le titre en partage

Hommage à Jean Rochefort

Publié par Patrick

Je vous parlais il y a une semaine d'un projet de musique de film que j'avais découvert et que je trouvais très original et très prometteur. Pour en savoir plus, je suis allé poser quelques questions à la créatrice, Anaïs Pajot. J'ai alors pu constater à quelle point elle aime la musique de film qui fait partie de sa vie depuis toujours et ai aussi pu faire la connaissance d'une femme charmante et disponible ,  qui j'espère,  pourra mener au bout ce projet.

Il reste encore quelques jours pour vous rendre sur le site, écouter les titres déjà mis à l'écoute et participer pour que chacun de nous puisse profiter de toute la bande originale selon notre imaginaire, notre inspiration pour ensuite créer une histoire ou tout simplement profiter de la musique d'une prometteuse compositrice dans le monde merveilleux et sans limite de la musique de film.

Depuis le début de ce blog, j'utilise souvent le terme "offert" car, selon moi, c'est un cadeau que nous font les compositeurs.   Cette fois, encore je réustiliserai ce verbe qui ne peut pas trouver meilleure illustration car c'est un vrai cadeau qu'Anaïs Pajot nous fait. Peu d'artistes peuvent offrir tant à un public qui ne la ne connaît pas encore. Alors soyons son public qui ira au devant de l'artiste et qui lui permettra d'aller jusqu'au  bout. 

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Vous êtes danseuse depuis l'âge de 8 ans et pianiste autodidacte depuis 11 ans. Après des formations professionnelles, vous êtes devenue compositrice de musique pour l'image. Qu'est-ce qui vous a amenée à ce très beau projet ?

Anaïs Pajot : J'ai toujours été passionnée par la musique de film. Je trouve que c'est comme une charge émotionnelle, les images sont magnifiques mais dès qu'on apporte la musique on a tout de suite les émotions qui se mettent en place. Depuis toute petite, j'adore imaginer des musiques sur des situations au quotidien. J'ai toujours fait ça, j'apprenais mes cours en musique. Et je me suis dit pourquoi pas justement créer une bande orginale qui serait pour l'imaginaire du public. 

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Justement lorsque vous avez créé la bande originale, est-ce que vous-même, vous avez pensé à un histoire ?

A.P : A l'origine, j'ai créé la musique qui a donné le nom de l'album "Fantastic world", je l'ai faite comme ça, juste pour le plaisir, c'est sorti de ma tête, j'avais envie de faire ça. Et de cette musique, il m'est venu des images, des choses. J'imaginais une histoire et plus je l'écoutais, plus j'imaginais. C'est donc parti de cette musique là et c'est comme ça que j'ai créé la bande originale.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Le style des premiers morceaux fait beaucoup penser aux films d'heroic fantasy avec un plaisant mélange d'aventures et de magie, d'un côté chevaleresque est-ce que toute la BO est dans ce style ?

A.P : Non, toute la B.O. n'est pas dans ce style. Pour ce moment là, on peut imaginer effectivement un héros, une héroïne qui part à l'aventure, à l'attaque, je ne vais pas dévoiler, chacun est libre de faire ce qu'il veut (Rires). Bien sûr, c'est une histoire entière à se créer donc toute la musique ne sera pas comme ça bien évidemment. On aura des hauts et des bas. C'est fait pour s'évader un peu dans toute l'histoire. Comme vous avez pu le voir sur la deuxième musique on change un peu d'univers, donc il y aura un peu de tout.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

De combien de titres est-elle composée ?

A.P : Il y aurait une dizaine de titres... normalement. Jusque là, il y a une dizaine de titres, si j'ai encore une imagination qui va au-delà il y en aura plus.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

La musique n'est pas encore faite, elle est plus pensée...

A.P : ... Elle est écrite, elle est faite mais il me manque du budget ce qui explique le financement participatif pour du matériel. J'ai dejà des banques de son, j'ai monté un petit studio mais il manque essentiellement des banques de sons pour terminer l'enregistrement. Mais elle est déjà écrite.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Quelles ont été vos sources d'inspiration musicale?

A.P : Ca c'est une bonne question... J'aime tellement de choses dans le monde du fantastique, c'est vraiment sorti de ma tête sans penser à autre chose. Ce n'est pas quelque chose qui m'a donné l'inspiration, c'est vraiment un ensemble de tout ce que je connais qui a fait un mélange.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Vous êtes accompagnée de la photographe Morgane Chaniac (Qui avait déjà participé au titre La floraison des pensées) et des dessinatrices Maryse Leleu et Irène Belot. Faites-vous aussi appel à des musiciens ?

A.P : Non parce que c'est un budget encore plus conséquent et je joue de quelques instruments comme le piano, la guitare etc... Du coup, j'enregistre ce que moi je joue. Ensuite, si le financement participatif marche vraiment très bien ce serait avec grand plaisir que je pourrais faire appel à un orchestre, pourquoi pas. Ce serait l'idéal pour la musique de film.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Si malheureusement l'argent nécessaire n'est pas récolté, que devient le projet, allez-vous le représenter ?

A.P : C'est une question difficile, j'y ai réfléchi longuement. Le représenter en financement participatif, vous voulez dire ?

Rencontre avec : Anaïs Pajot

Oui

A.P : Je ne pense pas, parce que je pense que s'il ne plaît pas assez c'est que ça ne vaut pas le coup d'aller jusqu'au bout. C'est aussi pour ça que je l'ai lancé en financement participatif parce que c'est un album que je fais pour le public et si ça le touche vraiment le projet va marcher, si ça le touche pas assez c'est que le projet ne dois pas aboutir. Il y a eu beaucoup de boulot qui a été fait et faire un trait sur ce projet ça me ferait un peu mal parce qu'il me tient à coeur quand même, vous imaginez bien. Et j'aimerais trouver d'autres solutions pour le sortir. Je ne voudrais pas l'abandonner quand même.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

C'est vrai que ça serait dommage car quand j'ai écouté les deux premiers titres j'ai trouvé ça génial, et personnellement, je suis impatient d'écouter la suite. De voir ce que ça peut donner justement et d'imaginer après derrière puisque c'est le but en fait.

Rencontre avec : Anaïs Pajot

A part ce projet là, avez-vous d'autres projets en cours, ou à venir qui concernerait des films déjà créés ?

A.P : Non pour l'instant. Je suis pour l'instant sur celui-là et donc je me consacre uniquement à ce projet. Après s'il y a d'autres propositions qui arrivent ce sera avec grand plaisir que je les écouterai.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article