Synopsis : Wallace, inventeur farfelu, et son flegmatique chien Gromit, enchainent les aventures rocambolesques et les rencontres improbables. D’un voyage sur la Lune dans Une grande excursion à l'hébergement d'un locataire peu recommandable dans Un mauvais pantalon, redécouvrez les deux premiers volets de leurs folles péripéties.

Julian Nott est le compositeur attitré de Nick Park (Excepté sur "Chicken Run", qui fut composé par Harry Gregson-Williams et John Powell), le créateur génial du duo Wallace & Gromit depuis le début. Grâce à Folimage nous pouvons (re) découvrir les deux premiers court-métrages du réalisateur, à savoir  "Une grande excursion" (1989) et "Un mauvais pantalon" (1993) auxquels s'ajoute  "Selfie" (2013) avec Morph, adorable personnage qui a la capacité de changer de forme , le tout regroupé sous le titre "Wallace et Gromit : Les inventuriers" en version numérique.

Grâce à son thème musical enjoué, qui entre très vite dans la tête pour un bon moment, le ton du 1er court métrage est donné, nous entrons ensuite tout aussi rapidement dans cette très bonne ambiance de film d'aventures / science fiction où nous suivons les pérégrinations des deux apprentis aventuriers et du robot en forme de cuisinière à roulette. C'est très drôle et l'on passe un bon moment que l'on soit petit ou grand. Au delà du côté inédit de la création de ces personnages en pâte à modeler et du savoir faire de ses créateurs, il y a une réelle qualité scénaristique qui ne peut que nous emballer et faire de ce premier film un plaisir intemporel.

Il en va de même pour la deuxième histoire baignée dans une ambiance policière avec du suspens... pour rire. La musique et les sombres rues de la ville donnent une atmosphère particulière à cette nouvelle réussite, couronnée par l'oscar du "Meilleur Court métrage d'animation" en 1994, et qui obtint aussi le BAFTA awards ainsi que plein d'autres prix lors des festivals. Il est vrai qu'à l'instar du premier court, un soin particulier a été apporté au scénario; cette fois l'amitié des  deux compères est mise à rude à épreuve avec l'arrivée de cet énigmatique locataire, Feather McGraw,  qui fera tout s'attirer la sympathie de Wallace et se rendre indispensable au grand dam de Gromit. Ce dernier finira par partir, la scène donnant lieu à un très beau thème du compositeur. Puis la partie plus policière arrive avec une sorte d'enquête passionnante qui arrive à captiver les bambins (J'en ai fait l'expérience :)) du début à la fin en en redemandant une fois fini. Une belle découverte et une occasion de se retrouver devant un film d'animation qui donne envie de découvrir la suite comme cet "Early Man" dont la musique est aussi de Julian Nott (prévu pour Janvier 2018). 

Retour à l'accueil