Si l'on regarde sur internet ou dans les livres qui retrace les filmographies, on retrouve très peu d'informations sur ce compositeur, Jean-Pierre Rusconi, auteur de la musique du premier film qui retrace "La vie tumultueuse et violente de Jacques Mesrine, ex ennemi public n°1 français, abattu à Paris par la brigade antigang en novembre 1979". Tout juste sait-on qu'en 1997, il a composé une autre musique "Le parfum de l'invisible", réalisé par Francis Nielsen. On ne trouve même plus la bande annonce de ce film policier, réalisé par André Génovès, en 1984,  - Qui n'aura fait aussi que deux film avec les "Les folies d'Elodie" 3 ans plus tôt" -  avec Nicolas Silberg, très convaincant, dans le  rôle du tueur et Caroline Aguilar incarnant Sylvia, la compagne (Actrice que l'on retrouve au générique du précédent film du réalisateur).
Même s'il est inférieur aux films ("Mesrine : L'Instinct de mort" puis "Mesrine : L'Ennemi public n°1") de  Jean-François Richet (2008) , avec Vincent Cassel, ce long-métrage  reste un bon policier. Je trouve qu'une fois le thème entendu, il reste dans la tête. Et, à l'époque je me souviens avoir revu le film plusieurs fois (Parce que je l'avais apprécié) mais aussi pour entendre le score qui reste bien ancré dans les années 80, dont le titre "Le testament" flirte avec le "chase" de Giorgio Moroder sans l'égaler. J'aime beaucoup ce thème,  qui annonce la fin tragique du tueur, et ses variations, ainsi que les autres titres courts au synthé. Jean-Pierre Rusconi c'est lui, c'est ce compositeur qui fit deux films et qui disparut du monde du cinéma. Mais il reste ce thème, ce score en LP.

Retour à l'accueil