Hier, lors de la 32ème édition des Victoires de la musique,  le compositeur de la musique "Dans les forêts de Sibérie", qui a reçu le prix Lumière et qui concoure pour les César, Ibrahim Maalouf, s'est vu remettre la récompense dans la catégorie "Concert ou spectacle musical" pour "Red and Black light". Que ce soit le jazz ou la musique de film, le trompettiste excelle et le public ainsi que la profession l'honorent. Une belle récompense.

La victoire de ce talentueux compositeur me fait d'autant plus regretter la disparition, depuis 2009, de la  "Victoire de l'album de musique originale de cinéma ou de télévision".

Retour à l'accueil