Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Apr

Nicolas Kuhn sur "Une vie ailleurs"

Publié par Patrick  - Catégories :  #A écouter, #L'humeur musicale du moment, #2017, #Drame

Synopsis : C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs.

Nicolas Kuhn est un compositeur et guitariste. Il a commencé le solfège avec la guitare classique puis a étendu les possibilités de cet instrument aux côtés du concertiste Pablo Marquez.  Il a découvert ensuite la guitare électrique puis a fait ses premières compositions assistées par ordinateur. Il connaîtra la guitare brésilienne avec Marie Bancel, puis, après une période en tant que journaliste, il devient professeur de guitare et reprend ses études musicales (Le jazz avec Misja Fitzgerald;  l'harmonie classique avec David Lampel, la composition à l'image avec l'arrangeur et orchestrateur Jean Gobinet dans le cadre de l'école Arpej). Après quelques court-métrages, il écrit la musique du film "Comment j'ai détesté les maths", d'Olivier Peyon,  en 2013. "Une vie ailleurs", est la seconde collaboration avec le réalisateur.

Le drame "Une vie ailleurs" a un atout essentiel, c'est son interprétation qui permet de rendre ces personnages si attachants -  Isabelle Carré dans le rôle d'une mère, qui se bat pour récupérer le fils qui lui a été enlevé, trouve là un de ses plus beaux rôles. Ramzy Bedia prouve une fois encore toute l'étendue de son talent avec le personnage de Mehdi, Maria Duplaa (Actrice Argentine) dans le rôle de la tante - qui s'est occupée de cet enfant durant toutes  ces années - est lumineuse, et le jeune Dylan Cortes est criant de vérité. L'autre atout de ce long-métrage est qu'il ne tombe jamais dans le sentimentalisme auquel le sujet aurait pu le conduire. En effet, malgré le sujet sensible, il n'y a a jamais de scènes trop pesantes, peut-être justement parce que l'interprétation est juste et la réalisation donne au film un certain dynamisme dans le traitement de son scénario.  Cette histoire nous touche - comment pourrait-il en être autrement oserais-je dire - c'est indéniable. Il y a d'ailleurs des moments très forts, très poignants mais jamais dans l'excès. Outre l'interprétation , il y a aussi la musique de Nicolas Kuhn qui apporte aussi cette retenue. Le thème principal "Ailleurs I", qui aura le droit à deux déclinaisons, possède beaucoup de tendresse évoquant cette mère et aussi une identité géographique avec le bandonéon que l'on entend dans les tangos argentins ou uruguyens entre autres. Cette identité est d'ailleurs en filigrane dans la B.O. L'originalité de cette musique est dans le choix des instruments, outre quelques violons et un quintet de guitare, il y a donc le bandonéon que l'on entend rarement dans les B.O. et le hang (Qui nous vient de Suisse). Ca permet de découvrir un autre style qui se distingue des formations dites classiques ou électroniques et donne une réelle fraîcheur à cette B.O. Ca n'empêche nullement d'avoir de magnifiques morceaux comme l'un de mes préférés, "Felipe", "Retrouver mon fils en Uruguay", ou bien encore "Respuesta al miedo". Autant de morceaux qui possèdent de la douceur, de la délicatesse et une belle ligne mélodique.

Il y aussi des titres plus rapides comme "Arrivée à Florida", "Maria enlève Felipe" qui traduisent l'urgence de la situation et d'autres avec le son d'une guitare électrique qui créent de la tension comme dans l'excellent "Gare routière". Ce beau film sur le combat d'une mère pour retrouver une place auprès de son fils est un long-métrage que j'affectionne pour toutes ces raisons et la musique concourt à cet attachement qui est encore plus fort après avoir vu le film, comme un prolongement de ces émotions.

Tracklisting & Musiciens

01- Ailleurs I 1’44
02- No pasaporte 1’01
03- Arrivée à Florida 1’19
04- Mehdi trouve Felipe 1’16
05- Sylvie attend 0’45
06- Retrouver mon fils en Uruguay 1’53
07- Felipe disparaît 1’43
08- Norma inquiète 1’10
09- Preocupación 0’55
10- Respuesta al miedo 2’59
11- Ailleurs II 2’15
12- Maria enlève Felipe 0’41
13- Commissariat 1’07
14- Felipe 3’03
15- Gare routière 1’25
16- Douleur 1’57
17- N'aie pas peur 1’24
18- Ailleurs III 2’07
19- Florida 3’12
Durée totale : 31’56

Musique originale composée par Nicolas Kuhn
© Peermusic France / Le petit bureau
--
Louise Jallu : bandonéon
Etienne De Nys : hang
Nicolas Kuhn : guitares et programmation
Audrey Sproule et Clara Froger : violons
Anne Derex : alto
Guillaume Latil : violoncelle
Zacharie Abraham : contrebasse
--
Enregistré et mixé au studio de la Chine, Paris.
Ingénieur du son : Philippe Rossi
Mixage : Nicolas Duport
Mastering : Benjamin Joubert

Nicolas Kuhn sur "Une vie ailleurs"
Commenter cet article

Archives

À propos

Des infos, des avis, des cycles mais aussi des biographies, des filmographies sur les maestro du 7ème art. Le tout en musique.