Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Wine Calling

Synopsis : Depuis une dizaine d'années, le monde du vin est en pleine effervescence, bousculé par une contre-culture comme le rock a pu l'être par le punk en son temps. Un peu partout en France et plus particulièrement en Occitanie, de joyeux rebelles ont investi nos terroirs pour inventer le vin qu'ils aiment : naturel et sans artifice. Bien plus qu'un vin bio, c'est un vin d'émotion et de réaction, un vin qu'aucun label ne régit, un vin libre. Wine Calling part à la rencontre de ces nouveaux vignerons qui réinventent notre rapport au vivant. Ces hommes et ces femmes préfigurent une agriculture paysanne en mouvement. Solidaire, éthique, festive, une nouvelle utopie émerge de nos coteaux, explorons-la !

Ce qui m'a  tout de suite plu dans ce documentaire c'est la bande originale qui, selon moi, participe grandement à la vivacité de ce film sur ces artisans du vin nature . Avec du rock, du reggae, de la techno, du punk, cette sélection musicale a tout pour séduire. D'ailleurs, j'ai créé la playlist (Avec entre autres, The Clash, Mustang, Supergrass, LCD Soundsystem, Myckey 3D et plus encore) que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien plus haut. Mais bien évidemment ce n'est pas le seul intérêt de ce long-métrage qui aborde la fabrication du vin nature par le biais de tous ces vignerons qui osent créer un vin sans suivre les règles imposées, et qui, à force d'entraide, arrivent à franchir les obstacles qui peuvent se mettre en travers de leur route. L'entraide n'est pas un vain mot et fait plaisir à voir dans un monde régi par le profit et le succès commercial. Les  vignerons (Laurence Manya Krief, Olivier Cros et Sylvain Respaut, Stéphane Morin, Jean Sébastien Gioan, Jean-François Nicq, Céline Georget et Michaël Georget, Loïc Roure) apportent un très bel éclairage sur leur métier, et surtout la façon de le faire. Ils sont animés par une passion commune qui leur permet de s'unir et de créer un vin d'exception et cette passion transparaît à l'écran et rend la vision de ce film vraiment passionnante. Le montage est aussi l'un des grand atouts, créant un dynamisme qui ne faiblit jamais et qui rend encore plus attrayants ces témoignages. En effet loin de nous assommer de chiffres et de comparatifs avec le vin traditionnel, le long métrage nous informe de l'état actuel de la production et des alternatives possibles à l'activité classique. Les producteurs nous expliquent ce qui distingue ces vins des autres et il devient assez facile de succomber à leur propos et de soutenir cette initiative qui, je l'espère, ne sera qu'un début. Avant ce film, je n'avais que peu d'idées sur ce que signifiait le vin nature (ou naturel) qui se différencie des vins traditionnels car il n’est pas corrigé, altéré, ni trafiqué par des additifs chimiques et ce film très instructif m'a permis d'en savoir plus et de faire connaissance avec des gens passionnants qui savent défendre leur point de vue avec beaucoup talent. Nous suivons ces moments de la fabrication dans chacune des propriétés dans une ambiance toujours festive et amicale. Ces vignerons nous font pénétrer dans leurs univers, nous invitant à découvrir leurs secrets de fabrication, leur motivation, les liens qui les unissent, les choses qu'ils attendent. C'est un documentaire captivant parce que ces hommes et ces femmes nous apprennent beaucoup sur le vin mais surtout sur les rapports humains et le rapport à la musique, d'où le titre qui fait référence à une chanson de The Clash. Laissez vous enivrer par ce film foisonnant et riche!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article