Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Ennio Morricone · concert d’adieu (23 Novembre 2018)

Il y a quatre ans, j'ai eu le plaisir d'aller applaudir le maestro, Ennio Morricone, et j'ai eu la chance d'y retourner hier. Le programme fut encore plus complet que lors du dernier concert. Il y a eu les incontournables, tels Le magnifique La légende du pianiste sur l'océan (du film La leggenda del pianista sull'oceano), ou Outrages (Casualties of war) avec le chœur Fine fleur Choir qui m'a sacrément impressionné  , C'era una volta il West, avec le titre The man with the harmonica , The Mission qui apporte toujours beaucoup d'émotion à son écoute quel que soit le titre (Gabriel's oboe, Falls ou On Earth as it is in Heaven) , le  toujours très impressionnant The Ectasy of gold (Du film The good, the bad and the ugly), avec entre autre la soprano Susanna Riggacci qui m'a fait encore parcourir quelques frissons durant ce morceau d'anthologie. Et citons aussi l'emballant Abolicao  (Du long métrage Queimada) C'est avec énormément de plaisir que j'ai redécouvert 3 titres de la B.O de la série T.V. Nostromo que l'on entend pas souvent et j'ai trouvé ça très bien car les morceaux joués (Beaux et très enlevés) méritent d'être mis à l'honneur. Outre la talentueuse soprano, il y avait la présence de la grande Dulce Puntes qui, illumine de sa voix certains morceaux comme La Luz prodigioza (Du film The end of a mystery)  The ballata di Sacco e Vanzetti, chantée à l'origine par une autre grande dame, Joan Baez et dont l'interprétation apporte aussi un autre moment intense d'émotion et de frissons. Sostiene Pereira (Du film du même nom) est un autre titre qui met en lumière l'osmose entre la puissance de la voix de la chanteuse et la musique du maestro. Dans le genre Western, j'ai pu découvrir pour la première fois, en live, un extrait (Last stage coach to Red Rock) de sa B.O. oscarisée The Hateful Eight. Quel plaisir ! C'est dans un mélange de joie et d'émotion (Parfois intense)  que j'ai assisté à ce concert d'adieu. Joie de réécouter ces titres avec ces interprétations par moment magistrales et émotion de voir, en live, une dernière fois donc, cet immense compositeur qui sait, à chaque fois, nous donner à entendre des versions de ses thèmes toujours aussi magnifiques, magiques et les rendre encore plus plaisants, nous donnant l'envie d'en écouter toujours plus, d'en voir plus. Chapeau Maestro ! Ci-dessous une sélection de quelques titres parmi ceux cités en attendant un éventuel cd.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article