Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Bon Anniversaire à : Claude Bolling

Aujourd'hui c'est le grand compositeur Français Claude Bolling qui souffle ses 90 bougies. Alors partageons quelques musiques pour nous remémorer quelques unes des ses grandes compositions. J'ai largement puisé dans l'album Bolling Story dont je vous avais parlé dans le post consacré à Flic Story. De ce coffret indispensable, j'en en ai extrait quelques unes que j'aime beaucoup. Parmi celles-ci, il y a la série Les brigades du tigre (1974)  avec son Prologue 1909 que j'adore (qui me rappelle de bons moments passés devant cette série) et bien sûr la chanson La complainte des Apaches chantée par Philippe Clay. Si l'on parle de Claude Bolling nous ne pouvons passer à côté du film (et de la musique)  Borsalino (1970) avec Jean-Paul Belmondo (Qui a fêté ses 87 printemps hier) et Alain Delon. Ce film  qui a 50 ans cette année est célèbre pour sa musique et son thème entraînant qui reste toujours un plaisir à écouter. Toujours avec Bébel, c'est sur une comédie  très drôle, Le magnifique que nous retrouvons le compositeur. Il a aussi officié sur des films avec Lino Ventura, comme L'homme en colère de Claude Pinoteau en 1979. Très jolie chanson interprétée par Carole Rowley. Pour continuer du côté des belles voix qui apporte beaucoup au morceau déjà très beau, c'est Edda Dell'Orso, pour le film Dites-le avec des fleurs,  dont je vous ai déjà parlé pour avoir beaucoup travaillé avec Ennio Morricone. La dernière musique  avec des vocalises  est issue du film La mandarine d'Edouard Molinaro en 1972 et nous les devons à Éliane Varon . En 1976, Claude Bolling musicalise le dernier film de Jean Gabin, L'année sainte de Jean Girault. Ca donne un très bon thème qui débute au son de l'harmonica. Un excellent thème. En 1973, c'est pour un film d'Alain Brunet, Le solitaire, que le compositeur travaille. Sur le coffret ça donne un morceau en deux parties,  suspens puis dénouement qui devient magnifique avec la flûte. Et je terminerai cette revue avec un extrait de  Netchaïev est de Retour car j'adore ce thème évolutif qui devient de plus intense. Voilà donc un bref aperçu de tout le talent de ce grand compositeur qui n'a pas fait que des musiques de film puisque les passionnés de jazz le connaisse et l'apprécie beaucoup mais chaque thème, chaque musique pour le cinéma est un cadeau. Bien sûr je reviendrai, plus en détail,  sur quelques unes de ces B.O. devenues,  comme Borsalino,  des  incontournables de la musique de film,  qui ont su vivre bien au-delà de leurs supports.
Bon Anniversaire Mr Bolling et Merci pour tout ça ! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article