Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Bon Anniversaire à : Vladimir Cosma

Décidément, le mois d'Avril est un beau mois pour les anniversaires des compositeurs, après Claude Bolling et Herbie Hancock, c'est au tour de Vladimir Cosma de fêter ses 80 ans. Si je vous ai déjà souvent parlé de ce grand compositeur dans les différentes rubriques du blog, j'avais encore très envie, pour cette occasion, de partager avec vous quelques titres parmi tout sa colossale oeuvre. Partager avec vous ces quelques morceaux, c'est revenir en arrière, parfois de quelques (bonnes) années, où j'écoutais son travail sur un tourne disque (Avant que nous y revenions plus tard) et que je me repassais en boucle, déjà,  ses thèmes qui m'ont toujours fait du bien, m'ont donné la pêche. De la comédie, de la douceur avec nombre de musiques, de chansons, et d'adaptations de ses thèmes qui m'ont toujours tenu compagnie durant de longues années. Il fait partie, (avec Ennio Morricone, Bernard Herrmann, François De Roubaix... ) de mes compositeurs "historiques" dans le sens où j'ai découvert et surtout apprécié la musique de film et tout ce qu'elle pouvait apporter, dans le film mais aussi en dehors, avec ces grands compositeurs. Alors forcément, des souvenirs musicaux, il y en a beaucoup. Pour cette playlist spéciale, j'ai choisi des thèmes que je trouve magnifiques comme le générique de Fanny (De la trilogie Marseillaise, réalisée en 2000 par  Nicolas Ribowski). Evoluant vers une envolée que je trouve superbe, le thème de Soleil (1997, Roger Hanin) ne peut pas vraiment être traduit en mots tellement c'est fort lorsqu'on l'écoute, et Delight (Issu du film La Montre, La Croix Et La Manière, 1991, Ben Lewin ) , dans un mélange de moderne et d'opéra, fait aussi partie de ces titres que j'aime  réécouter. Comme Le bar du téléphone (1980, Claude Barrois),   que j'ai découvert dans cette indispensable collection Du Rififi Au Ciné (Vol. 3). Je suis rapidement tombé sous le charme de ce morceau magnifique. J'ai découvert il y a peu l'intégralité de la B.O. de la série Les Jeunes filles (1977,  Lazare Iglesis) et, outre la version piano que l'on retrouvait dans une compilation consacrée à son travail ( Châteauvallon et Médecins de nuit - à quand un album regroupant tous les thèmes de cette excellente série?), cette variation est presque encore plus belle, plus nostalgique que le thème principal. Justement le feuilleton Châteauvallon  (1984, Paul Planchon et Serge Friedman), permet d'aborder des thèmes plus suspense, plus policier avec, pour commencer Suspense au sablon, mais aussi l'évasion du film L'Affaire Crazy Capo (1973, Patrick Jamain), Les chevaliers de la mort, extrait du film Le prix du Danger (1983, Yves Boisset). Et si je vous parle des films policiers, je ne peux pas ne pas vous parler de l'un de ses plus grands thèmes, Concerto de Berlin du long-métrage La 7ème cible (1984, Claude Pinoteau) qui est grandiose, avec la participation du grand violoniste Ivry Gitlis. Et la scène aussi l'est.  Mais n'oublions pas que Vladimir est aussi un compositeur de comédies devenues indissociables de leurs célèbres musiques. Prenons par exemple,  Backfinger dans Le retour du grand blond (1974, Yves Robert), formidable adaptation bondienne du thème. Le morceau suivant, La compagnie de Catherine,  a été utilisé une première fois pour le film Catherine et Compagnie  (1975, Michel Boisrond) puis adapté pour  la série Sam et Sally. J'adore les deux versions. Le compositeur a musicalisé quelques films de Coluche, parmi ceux-la, j'aime beaucoup ce qu'il a fait pour Banzaï (1983, Claude Zidi). Un grand thème ample et très entraînant. Dans les séries animées, on retrouve Les mondes engloutis (1985, Michel Gauthier) dont tout le monde (ou presque) a chanté le générique, interprété par les Mini-Stars. En 1980, Claude Pinoteau dirige Sophie Marceau dans le succès La Boum, la musique est bien sûr de Valdimir Cosma, huit ans plus tard le trio se reforme pour L’étudiante. Et dans cette nouvelle B.O, entre le love thème et ses belles variations, il y a des titres très emballés dont le Vol de nuit. Les années passent et le compositeur ne cessera jamais de m'émouvoir, de me faire du bien avec ses thèmes optimistes comme ça été le cas sur ce coup de cœur qu'était Un profil pour deux . Dans sa belle filmographie, j'en ai plein de coups de cœur, comme la B.O. du film Comme des garçons (2018,  Julien Hallard)  où la gaieté et l'amour  parcourt ce nouvel album. Pour terminer cette playlist, j'ai choisi l'ouverture d'un film qui m'a subjugué, c'est celle du film Le Jaguar (1996, Francis Veber). Je connaissais déjà pas mal la carrière du compositeur mais lorsque la scène s'est déroulée avec cette envolée si belle, je me suis dit wouah, quelle musique ! Aujourd'hui encore, lorsque je revois le film ou que je réécoute sa musique - ici dans une version concert pour en apprécier encore plus la beauté, la grandeur, je ressens encore comme des frissons qui me parcourent. J'ai usé de quelques superlatifs pour parler de ses musiques, mais j'aurais pu en utiliser encore et pourtant je manque tellement de mots pour traduire ce que je ressens à chaque écoute de ses B.O. Aujourd'hui, je suis heureux de souhaiter un très bon anniversaire à celui qui m'accompagnera encore longtemps à travers les films et surtout à l'écoute de ce que je connais déjà mais aussi de ce que j'ai hâte de découvrir. Merci Mr Cosma ! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article