Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Beatrice Thiriet sur Voir le jour

Synopsis : Jeanne travaille comme auxiliaire dans une maternité de Marseille. Nuit et jour, Jeanne et ses collègues se battent pour défendre les mères et leurs bébés face au manque d’effectif et à la pression permanente de leur direction. Jeanne vit avec Zoé, sa fille de 18 ans, qu’elle élève seule. Lorsqu’un drame survient à la maternité et que Zoé part étudier à Paris, le passé secret de Jeanne resurgit soudain et la pousse à affirmer ses choix de vie.

Ce Mercredi sort un très beau film, Voir le jour. Ce film, réalisé par Marion Laine, est la troisième collaboration de la réalisatrice avec la magnifique Sandrine Bonnaire après Un cœur simple, en 2008 puis Ce soir et les jours d'après, en 2019. A ses côté, un très beau casting féminin avec Brigitte Roüan, Aure Atika, Sarah Stern, Kenza Fortas, Alice Botté, Lucie Fagedet. Cette adaptation du roman Chambre 2 de Julie Bonnie suit le quotidien fatiguant, voire éprouvant d'une poignée de puéricultrices/sages-femmes qui se battent pour donner la vie. Autant le dire tout de suite, c'est du bonheur ce long - métrage. Il y a de superbes scènes très émouvantes qui ne pourront vous laisser insensibles, jouées avec tant de retenue, de sincérité qu'elles n'en sont encore que plus touchantes. Sandrine Bonnaire,  que je trouve toujours aussi juste,  dans tous ses rôles,  incarne merveilleusement, cette femme forte, courageuse qui n'aurait pas pu, à mon sens, être interprétée par quelqu'un d'autre. Ce film, passionnant qui traite de nombreux sujets alterne brillamment les scènes fortes en émotion et les scènes plus légères, drôles, qui permet de ne jamais appesantir le beau sujet de la naissance, la joie de mettre au monde. Ce long-métrage offre, en plus, une vision du travail acharné de ces femmes courageuses qui donnent la vie sans rien demander, en oubliant de prendre soin de la leur, ne comptant plus les heures passées faute d'effectif. A cette belle galerie de talents féminins s'ajoute celui de Béatrice Thiriet qui retrouve aussi la réalisatrice après Ce soir-là et les jours d'après. Une nouvelle fois la compositrice nous a fait cadeau d'une B.O. riche et colorée, avec de superbes thèmes doux, intimes comme ces relations des mamans et de leurs enfants tel le magnifique Embruns qui est, pour moi, l'un des plus beau, ou Au fil de l'eau, ou bien encore le magnifique thème pour piano, Une mère, sa fille. A côté de ces titres, il y a l'excellent Norma, morceau très  électrique, très rock,  qui revient qui sur le passé méconnu de Jeanne. Il y a de magnifiques scènes où la musique mène la danse et imprime une ambiance de rêve, d'illusions, de magie (Ombres Chinoises, Danser la vie), c'est beau à voir et à entendre. J'adore cette nouvelle B.O. avec ces nombreux thèmes, épousant parfaitement ces belles images, ces scènes sensibles rendues encore plus jolies grâce à la musique. Le morceau que j'aime beaucoup, que l'on apprécie encore plus sur le cd c'est Voir le jour. C'est un résumé de la richesse des thèmes, des sons, des couleurs que l'on entend ensuite tout au long de l'album. Il traduit pour moi, l'urgence de ces patientes attendant d'être prises en main et le dévouement sans limite de ces femmes qui permettent à tous ces bébés de Voir le jour. 

C’est avec joie que j’ai retrouvé Marion Laine et Sandrine Bonnaire pour composer la bande originale de Voir le jour. L’histoire de cette femme sans passé qui lève le voile sur sa jeunesse de rockeuse m’a évidemment bouleversée, en tant que musicienne et en tant que femme.

Le film aborde beaucoup de thématiques : la condition des femmes au travail, la lutte contre les violences, la monoparentalité, la maternité, la détresse liée au milieu hospitalier. Ma musique raconte aussi tout cela, d’une autre manière avec une petite formation, un quatuor à cordes, un piano et une clarinette. Mais aussi des séquences carrément rock’n’roll, une batterie, des cris de guitare saturée… Et un thème (à 3 mains) que j’aime spécialement, qui représente l’amour d’une mère et de sa fille

https://www.boriginal-music.com/albums/beatrice-thiriet-voir-le-jour/

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article