Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les dernières playlists créées ou mises à jour

La fête de la musique 2024 

Les sorties Ciné du mois de Juin 2024

Claude Lelouch 60 ans de carrière en 60 titres

Les titres en Partage

Des albums à (Re) Découvrir

Nikita - Eric Serra

Publié par Patrick

Il y a presque deux ans je vous parlais d'un film d'Alfred Hitchcock dont la musique était signée par Louis Levy, "Une femme disparaît". 3 ans plus tôt, c'est à dire en 1935, le compositeur avait déjà écrit la musique de ce film d'espionnage avec Robert Donat et Madeleine Carroll (Qui jouera, de nouveau, sous la direction du maître de l'espionnage dans "Quatre de l'espionnage"). Dans ce thriller, comme d'habitude, brillamment mis en scène par le réalisateur, nous suivons un homme suspecté à tort d'un meurtre - Thème cher à Hitchcock - d'une espionne et  qui se retrouve avec la police et des tueurs à ses trousses. Au menu de l'action, de l'héroïsme, de l'humour et une romance mais plus en filigrane. Le duo formé par les interprètes principaux fonctionne à merveille et l'on se délecte de toutes ces scènes de courses poursuite, seul ou à deux, de ses dialogues savoureux et de ses morceaux de bravoure pour apporter la preuve de l'innocence du héros. Pour tout ça, il faut une musique qui suive bien le rythme et c'est le cas de celle de Louis Levy qui a écrit un très beau thème romantique mais aussi beaucoup de thèmes pour l'action ininterrompue et palpitante. Malgré son vieil âge :) ce suspens a su garder sa fraîcheur grâce à cette dynamique qui fonctionne toujours aussi bien après tout ce temps. Et la musique, lorsqu'elle est aussi bien interprétée par City of Prague Philharmonic Orchestra, c'est une redécouverte et ce thème soulignant le rapprochement entre les deux protagonistes est encore plus beau à écouter, à (ré)écouter. Une suite musicale qui donne un bel aperçu de l'ensemble. Tout comme le film de 1938, la musique est importante dans l'intrigue mais je ne vous en dis pas plus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article