Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Mes albums coups de cœur #4

Xavier Polycarpe (L'un des membres du groupe Gush,  auteur des B.O. des film Paris-Willouby (2015)  et L'école est finie (2018)) a composé la musique du premier film de fiction du globe trotter Antoine de Maximy, J'irai mourir dans les Carpates (Bonne Pioche  Music). Le résultat est un disque qui mélange les genres entre les thèmes Western, rock et ceux qui soulignent les moments de suspens. Ca donne une excellente B.O. pleine de rythmes pour ce premier très bon long  métrage qui arrive, encore une fois à nous captiver. Et pour les fans de la série de reportages précieux de ce voyageur qui a su rendre si agréables, si passionnantes toutes ces escapades dépaysantes et pleines de vie, il y a sur l'album les deux thèmes que sont Gen1 et Trans Air qui vous rappelleront ces bons moments télévisuels (Extrait de l'album J'irai dormir chez vous : La bande originale Road Movie) Ce film ne déroge pas à la règle de ce côté là, avec en plus le côté fictionnel très prenant. Une vraie réussite pour le film dont j'espère un suivant et une musique super agréable à écouter dans et en dehors du film.

Je vous avais déjà parlé de Cyrille Marchesseau pour Gloomy Eyeslors de la première playlist consacrée à mes coups de cœur,  et j'ai eu envie de vous en reparler dans un style différent mais si beau qu'à peine écoutée, il était évident que cette nouvelle B.O. , Une barque sur l'océan, aurait sa place parmi ce que je préfère et ce que j'ai envie de partager avec vous. Pour ce nouveau film, le compositeur a écrit une très belle partition,  accompagnée par la talentueuse soprano Julia Wischniewski qui apporte tant d'émotion combinée aux superbes thèmes du compositeur. C'est un enchantement, une émotion à fleur de peau, un voyage vers le lyrisme. La plage, Solitude, Eka et Margaux en sont de parfaits exemples. Tellement de titres à citer mais c'est bien tout l'ensemble qui est à écouter, à savourer. Si je devais énumérer quelques morceaux, je dirais Eka pour sa belle utilisation des cordes et Ephemeral by Eka Santika qui est l'un des titres les plus émouvants. Une nouvelle B.O. de Cyrille Marchesseau que j'ai vraiment adoré, une musique que l'on a très envie de réécouter sitôt la dernière note entendue. 

Pour le coup de cœur suivant, je suis tombé sous le charme de la nouvelle B.O. de Federico Jusid dont j'avais déjà adoré le romantisme de El secreto de sus ojosOrigines secrètes, actuellement sur Netflix, est un polar qui mélange le côté sombre du genre, la comédie et les super héros dont le tueur s'inspire. L'album débute de façon grandiose avec un track haut en couleur, Overture / Hero's Journey,  mélangeant l'action, les chœurs et de belles progressions, donnant un côté épique au score. Et c'est bien tout l'ensemble qui l'est, en plus du suspens (Solo una Sociedad Enferma Consideraría la Inocencia Como un Signo de Debilidad) et de titres plus doux tel Estoy Orgulloso de la Persona en la Que Te Has Convertido. L'intensité mélangée à l'héroïsme se ressent beaucoup dans Uncanny. Moi qui aime les morceaux avec des chœurs et les accélérations des cordes je dois dire être servis dans cet excellent album qui donne sacrément envie de voir ce que ça donne à l'écran. Orígenes est encore un titre qui résonne beaucoup en écho aux partitions de super héros,  dans le superbe style du compositeur, toujours très intense. Les chœurs quant à eux pourraient parfois faire penser à la religion comme des chants sataniques. Duelo Final est, comme son nom l'indique un morceau d'action, de bravoure héroïque, un combat de titan qui se termine magistralement tel un opéra, magnifique !

Retour au cinéma avec ce film catastrophe, dramatique très intense, Greenland - Le dernier refuge (Varese Sarabande) , qui permettait au compositeur de retrouver le réalisateur, Ric Roman Waugh , après La chute du président (2019) où les personnage sont, contrairement à d'autres films du genre, très bien fouillés. La B.O. de David Buckley est aussi très intense. SéparatedFEMA Camp figurent parmi mes titres préférés. Ce dernier fait monter l'intensité à plusieurs reprises dont la fin est splendide. Mélange de drame, d'action, de suspens et de moments très beaux (Reunited, A Good Death, Brave New World ) , cette B.O., comme le film passe très vite et on redemande encore tellement c'est puissant (First Shockwave, Things Fall Apart), emballé (Molten Rain), palpitant et parfois splendide (Greenland).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article