Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Coups de cœur #5 (A.Harwood, F. Di Concilio, A-K.Dern, et A.Doherty)

Pour cette cinquième playlist, je vous propose de retrouver les B.O. de : 

Alexandra Harwood

Florencia Di Concilio

Anne-Kathrin Dern

Amie Doherty

Parmi mes coups de cœurs de cette cinquième playlist, je vous invite à découvrir la b.o d'une série Anglaise All Creatures Great and Small, (remake d'une série de 1978),  avec entre autre, la regrettée Diana Rigg, composée par Alexandra Harwood dont j'avais adoré le film, Le Cercle littéraire de Guernesey et sa superbe B.O. Cet album commence par un thème très joyeux,  porteur d'espoir pour un renouveau où il faudra tout refaire mais où le future s'annonce bien, sous de bons auspice. Ce sera l'un des thèmes principaux, décliné de plusieurs façons et à chaque fois, dès que les notes de ce thème retentissent, ça redonne beaucoup d'entrain. L'autre thème, magnifique, You've got to dream, repris superbement, entre autres, dans le titre, Mrs Pumprey est un très beau morceau, empreint d'émotion, plein de tendresse. La compositrice a encore trouvé la justesse de l'émotion qui rend certains titres de ce bel album encore plus touchants (Taken with You, Asking for Forgiveness ) A écouter sa musique, j'ai l'impression - sans avoir vu la série - de me retrouver quelque part en Angleterre, en pleine campagne, où des personnes doivent affronter milles défis  pour parvenir au but qu'ils s'étaient fixés, à la découverte d'un autre lieu, de nouvelles rencontres auxquelles nous avons envie d'être conviées. Cette nouvelle B.O.  pleine de charme, nous offre une richesse de titres aux rythmes plein d'entrain, aux thèmes superbes et délicats (Turning Pages) ainsi que quelques morceaux où monte une tension dramatique très bien amenée comme dans On That We Must Agree ou The Last Andante.

Après cet escapade Anglaise, revenons quelques années en arrière, en 1863, pour faire connaissance avec Calamity Jane,  célèbre femme de la conquête de l'Ouest. La musique de Calamity, Une Enfance De Martha Jane Cannary est signée Florencia Di Concilio. Disons le tout de suite, cette incursion dans le monde du Western est une vraie réussite. Dès les premières notes nous sommes transportés dans ce merveilleux univers où la poussière, la chaleur et la dureté de l'époque se ressentent immédiatement. Après quelques titres courts mais qui posent déjà l'ambiance, place à l'un des meilleurs titres, Becoming Calamity,  qui arrivent comme une révélation, celle d'un personnage, celle d'une musique qui prend soudain une très grande dimension, un titre qui sonne le début de cette grande aventure avec un très beau thème aux cordes très actives. Splendide. J'aime beaucoup Ostracism pour ce mélange de suspens tout en étant dramatique. Beaucoup de suspens dans les titres dont l'excellent Escape qui fait partie des titres les plus forts. Il suffit de fermer les yeux, et nous y sommes au milieu de ce convoi, avec les grands espaces à perte de vue. Jonas est un autre de ces très jolis titres qui s'embellit au fur et à mesure que nous le découvrons. Dans cette très belle B.O., nous avons des titres western, rudes, âpres (The Vein, The Carcasse, Who do You think You Are) et d'autres vraiment magnifiques. Et comme c'est un Western ,  le réjouissant Hot Springs amène le côté dansant du genre.  On est si bien tout au long de cette enthousiasmante B.O. que le point d'orgue qu'est Calamity, Epilog nous rendrait presque triste de quitter cet univers. Mais après ce morceau qui conjugue le superbe à l'action nous pouvons à nouveau nous réjouir avec la chanson Je m'appelle Calamity

La  B.O.  suivante est d'Anne-Kathrin Dern dont je vous avais parlé en vous présentant deux titres du film The Jade pendant . Pour ce film d'animation , Fearless (Qui a peur des monstres? en VF), la compositrice a écrit une très bonne musique d'aventures et de science-fiction, pleine de rebondissements avec des titres d'actions très emballés donnant à cette B.O. énormément d'ampleur. Il y a beaucoup de  titres avec suspens, et tension montant crescendo qui rendant l'ensemble très attrayant. Les cuivres et les chœurs donnent une dimension épique à cette musique qui a été nominée aux derniers HMMA. Des tas d'exemples avec les excellents Lightspeed, Time To Be Fearless, The Car, Accident, Superchaged. Cet album possède tous les ingrédients d'une grande et belle musique qui, une fois la vision du film sur Netflix vous fera poursuivre ces aventures extraordinaires d'un gamin fou de jeu qui se retrouve à surveiller des bébés aux pouvoirs sortis d'un jeu vidéo. 

Après Netflix, la musique suivante concerne une série disponible actuellement sur Amazon Prime, Undone. Elle a été composée par Amie Doherty à qui l'on doit, entre autres, la très bonne musique du court-métrage Dreamworks, Marooned qui lui permit d'obtenir une récompense aux HMMA, en 2019. J'ai adoré la B.O. dès le début avec ces mouvements rapides des cordes qui nous emmène rapidement dans cette ambiance fantastique, dramatique, A Life Without Limitations. Ces mêmes cordes s'emballent encore dans  Caught In A Weird Loop pour s'accélérer encore plus comme un tourbillon incontrôlable. J'avoue avoir commencé à regarder la passionnante série après avoir entendue cette B.O. qui m'a enthousiasmé . Outre les mouvements de violons dans certains titres,  j'ai beaucoup aimé ces titres si beaux, si émouvants comme The Life You Were Living ou le superbe Why I Caused The Accident. Certains morceaux amène beaucoup de joie, d'espoir, Greeting Kids,  et le doux  Flower Garden suivi par l'inquiétant Quantum Carrot à la voix humaine qui effraie au contraire de celle qui rassure malgré la répétition de cette monotonie mais qui conforte dans un univers connu Monotony of life. Avant ça la peur s'installe encore grâce à l'apport des voix qui se taisent mais dont la musique continue à rendre cette ambiance angoissante, Doing The Rounds et qui laissent les voix revenir comme un rituel suivi d'un battement de cœur sourd. Même registre avec Naked. C'est pourquoi Flower Garden fait vraiment figure de havre de douceur, de rêve coloré. L'un des autre titres empreints de beaucoup d'émotion, c'est le très beau Learning English. Une autre utilisation des cordes pour amener de belles émotions, l'un des plus beau titres, avec Why I Caused The Accident et  Large Ventricles. Une très belle B.O et un style que j'aime déjà beaucoup.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article