Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les dernières playlists créées ou mises à jour

La fête de la musique 2024 

Les sorties Ciné du mois de Juin 2024

Claude Lelouch 60 ans de carrière en 60 titres

Les titres en Partage

Des albums à (Re) Découvrir

Nikita - Eric Serra

Publié par Patrick

Synopsis : Rochebrune est au bord du chaos. Johnny, leader du mouvement de protestation de la ville, a disparu après avoir braqué un fourgon. Lorsque Paul Ligre apprend la nouvelle, il revient dans la ville qui l’a vu grandir pour retrouver son ami d’enfance avant la police. Seulement, l’enquête d’Anna Werner la mène inéluctablement vers le secret qui unit Paul et Johnny…

Avec ce film, qui sort sur les écrans ce jour, Baptiste Debraux réalise son premier long métrage et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est un premier film très réussi. Ce film policier sur fond de lutte sociale est un long-métrage qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Il faut dire qu'il a réuni un très bon casting avec, entre autre, Bastien Bouillon, Léa Drucker, Pierre Lottin et Marion Barbeau, danseuse et actrice vue déjà dans En corps. Il y a de très beaux portraits de personnages blessés par la vie, ce qui rend la frontière mince entre le film policier (avec ses codes) et le drame avec la fermeture annoncée de l'usine . Grâce au casting, les personnages sont très attachants. Et même si certains ont mal agi, rien n'est tout blanc ou tout noir, nous le comprenons au fur et à mesure de ce récit. Jusqu'au personnage de Léa Drucker (Anna Werner) qui prendra certaines décisions. L'atmosphère est souvent tendue, moite, principalement, lors des affrontements aux alentours de  l'usine , mais aussi avec la recherche de la vérité, à travers les flashbacks, comme un puzzle qui se forme sous nos yeux. C'est cette vérité que s'évertuera à aller débusquer Anna, au milieu de toutes ces contradictions et de ces gens qui tentent de faire de cet homme disparu un monstre - Lorsque d'autres voudrait l'encenser - mais ce sont ces mêmes contradictions qui nous feront douter sur la nature exacte de cet homme en fuite.  C'est aussi ça qui est intéressant et qui rend vraiment le récit passionnant. Jusqu'à la fin, nous doutons tout comme nous devinons un secret lié à Anna Werner. Rien n'est tout blanc ou tout noir dans ces histoires qui s'enchevêtrent. 

La musique qui sort aussi ce jour, - Le Vinyl est disponible à la vente - nous la devons au groupe FEU ! CHATTERTON. Sans Arthur, leur chanteur, il est composé de Clément (guitare), Antoine (basse), Sébastien (guitare) et Raphaël (batterie) ainsi que d'un quatuor à cordes.

Dans une ambiance Post Rock, le groupe a écrit une excellente B.O. qui colle parfaitement au film et que j'ai beaucoup aimé découvrir avant de voir le film. Au sein de cet album de qualité, l'un de mes titres préférés est  Jerricane qui souligne de façon très électrique, une scène importante du film. Scène qui déclenchera bien des drames et qui conduira à la séparation du duo d'enfance Johnny / Paul. Ce thème rapide est pour moi la l'illustration de la détresse de Johnny, une  détresse qui se traduit par la violence, une violence arrivée à son paroxysme. J'aime beaucoup la reprise du début, en deuxième partie,  avec la batterie qui s'emballe. Ce thème est un très bon développement de Retour à Rochebrune qui était plus calme. Janvier, bien flippant, que j'aime aussi beaucoup, pourrait résumer l'ambiance thriller du film. les notes de nostalgie s'apprécient tout autant Vers la Douceur avec ses vocalises féminines. Ce dernier thème sera décliné de façon plus intense, plus rock,  lors de Vous ne serez jamais morts. Comme vous l'avez compris, j'aime donc l'ensemble de cette B.O., très électrique et j'aimerai vous donner d'autres morceaux que  ceux précités comme Le soulèvement. Il y a une  progression qui gagne en intensité, devenant plus rapide, plus angoissant, tout comme le très beau thème,  Jim et Billy. C'est le seul thème lié à des personnages sinon, l'ensemble se rapporte plus aux ambiances, aux atmosphères qui soulignent parfaitement les paysages de brumes. Que ce soit dans le film ou en dehors, cette B.O. est aussi une vraie réussite, une vrai découverte pour moi que ce talentueux groupe qui a su mélanger son style et l'univers cinématographique à merveille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article