Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La musique de film

Ce blog est dédié à tous (tes) les compositeurs (trices) de musiques de film. A travers des filmographies, des interviews, des cycles, des news et des avis sur leur B.O. , nous vous invitons à (Re)découvrir leurs musiques.

Norman Cooper sur CALLS (Saison 1)

Synopsis : Des enregistrements sonores, issus de la boîte noire d'un avion, de cassettes d'un magnétophone, de messages laissés sur un répondeur ou d'appels à Police secours, permettent de témoigner de tragiques événements survenus à différentes époques, mais tous connectés d'une manière ou d'une autre à une Apocalypse imminente.

Voici un concept génial qui rend cette série,  signée Timothée Hochet, très originale et qui apporte un renouveau dans l’univers serial. Sans image, cette série diffusée entre Décembre 2017 et Janvier 2018, sur Canal + décalé,  permet d'en apprécier que plus les dialogues, la tension et la musique. A la lecture du pitch du scénario, c'est déjà très sombre mais à l'écoute de l'excellente B.O. de  Norman Cooper (Ou Norman Tonnelier)   ça l'est parfois encore plus voire carrément flippant et j'avoue que c'est très jouissif. Dès l'épisode 1, le Main theme qui ouvre ce cd accroche tout de suite l'oreille avec avec son rythme qui s’accélère au fur et à mesure, ses  différents motifs qui représentent les personnages et qui s'entrecroisent pour donner un final très ample. La série est composée de 10 épisodes de 15 minutes environ chacun. La B.O. est d'une très belle durée d'un peu plus d'une heure nous laissant tout le loisir de profiter de chaque morceau ainsi que de quelques bonus. Pour ce qui est du deuxième, Submarin discovery,  c'est un ambiance angoissante qui va crescendo pour un épisode qui se passe exclusivement sous la mer. Dans le premier morceau nous avons comme des brames qui sont obtenus avec un tuba donnant des passages très graves et, évidemment, très inquiétants. Ce motif se retrouve, plus prononcé encore dans le troisième morceau avec d'autres thèmes qui traduisent la peur et l'urgence. Si l'angoisse et le suspens sont très présents, le compositeur a écrit aussi de très beaux titres. Par exemple Rose's theme apporte un souffle de délicatesse au milieu des autres titres et aussi Daydream, un petit bijou d'émotion. Puis, pour l'épisode 9, le titre The birth nous replonge dans une ambiance très noire, notamment avec ce tuba qui signale le danger de plus en plus présent, de plus en plus fort. Bien sûr tout l'album me ravit mais l'un de mes préférés est First Departure qui, dans un domaine plus dramatique, prend, lui aussi, de l'ampleur au fil des notes et en fait l'un des plus beaux titres. Le compositeur a su y mettre une puissance musicale très forte. c'est comme un cri, un gémissement sourd, étouffé,  le rendant encore plus poignant. La très bonne idée est d'avoir inclus des démo, des titres non utilisés et d'autres interprétations des thèmes tel cette  excellente version du Main theme.  Je ne connaissais pas ce brillant compositeur - et sound designer - auteur des B.O de Le dernier monde (2015), Invisible (2017)  et j'ai maintenant qu'une hâte, c'est d’écouter son prochain travail. Et pourquoi pas une deuxième saison.

Tracklisting
01. CALLS (Main Theme)
02. The End of My World
03. Submarin Discovery
04. One Call
05. New Messages
06. Rose’s Theme
07. Daydream
08. The Birth
09. First Departure
10. Second Departure
11. Interlude
12. CALLS (Original)
13. And… Action
14. Lost in Space
15. Rose’s Theme
16. Old Tapes (Departure)
17. Old Tapes (Breakthrough)
18. Old Tapes (Toy)
19. Old Tapes (Lift)
20. Old Tapes in Space

Norman Cooper sur CALLS (Saison 1)
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article